back

available languages:

Le calendrier phénologique  

L'horloge des saisons de la nature

KalenderSelon notre calendrier une nouvelle année vient juste de commencer avec ses dates calculées précisément. Les processus dans la nature cependant ne correspondent pas exactement à cet échéancier, car ils dépendent fortement des conditions météorologiques changeantes. Alors que dans les régions tropicales et subtropicales les périodes de végétation et de repos des plantes sont déclenchées par des périodes de pluie et des périodes de sécheresse, la température moyenne influence l'état de la végétation dans nos latitudes. Dans notre imagination nous combinons les quatre saisons avec certaines images: Le printemps apporte la verdure, l'été l'abondance de la floraison, l'automne permet aux fruits de mûrir, l'hiver nous fait découvrir les branches nues et le sapin vert. Mais la nature ne colle pas toujours au calendrier. Souvent un vent rigoureux souffle ou il y a même des chutes de neige au début du printemps tel que marqué sur le calendrier. Les activités au jardin doivent évidemment être en harmonie avec les conditions réelles. Une meilleure orientation que le calendrier régulier est fournie par le calendrier phénologique, qui repose sur des observations de longue date d'événements répétitif dans la nature.

Les règles paysannes, dont on se moque souvent, reflètent cette connaissance. Néanmoins quelques-unes de ces « certitudes » devraient être évaluées de manière critique. Sur base de ces traditions, « la doctrine des phénomènes » la phénologie s'est développée au 18ème siècle. En phénologie on interconnecte les observations de l'agriculture et de la sylviculture, de la météorologie et de l'écologie. Le calendrier phénologique du service météorologique allemand fait état de dix saisons pour la végétation. Les phases de développement, telles que la floraison et la maturité de certaines plantes signalent le début d'une saison. Cependant, cette date peut varier selon les régions. En raison des conditions météorologiques il y a souvent des variations, ce qui peut conduire à une saison phénologique commençant extrêmement tôt ou extrêmement tard. En comparant des enregistrements faits au cours de décennies dans de nombreuses régions plus petites, on peut constater malgré, certaines irrégularités, une tendance pour des printemps précoces.

 


1. Avant printemps        
Début de la floraison des noisettes sinon perses-neiges en fleur



2. Premier printemps    
Début de la floraison de la Forsythia sinon éclosion des feuilles de la groseille

 



3. Printemps
Début de la floraison des pommes sinon développement des feuilles du chêne pédonculé

 


4. Début de l’été
Début de la floraison du sureau noir

 


5. Plein été
Début de la floraison du tilleul à grandes feuilles ou maturation de la groseille



6. Fin de l’été
Début de la maturation des pommes printanières sinon maturation des fruits du sorbier

 


7. Début de l’automne
Début de la maturation du sureau noir

 

8. Plein automne
Début de la maturation de fruits du chêne pédonculé sinon maturation des marrons

 



9. Fin de l’automne
Début de la coloration des feuilles du chêne pédonculé sinon coloration des feuilles du marronnier

 


10. Hiver
Début de l’émergence du blé d’hiver sinon les feuilles du pommier à fruits tardives ou du chêne pédonculé commencent à tomber.

 

Thomas Wagner
Bundesverband Deutscher Gartenfreunde

Comptage d'oiseaux dans les jardins familiaux: Nouvelles actions de comptage en janvier et avril 2018

Merle, grive, pinson et étourneau – nos colocataires à plumes - se réjouissent comme nous de la splendide nature dans les jardins familiaux. Ils y trouvent leur nourriture, élèvent leurs petits et nous enchantent par leurs chants joyeux. Voilà pourquoi a eu lieu au printemps 2017 le premier comptage d'oiseaux dans les jardins familiaux en Basse Autriche. L'organisation de protection des oiseaux, BirdLife Autriche, a présenté en 2017 les résultats passionnants de ce comptage.

bird

A la fin avril, 10 associations de jardins familiaux au total avaient participé avec enthousiasme à cette action de comptage des oiseaux et avaient signalé leurs oiseaux de jardins vus le plus fréquemment à leur responsable Franz Riederer. « Les jardins familiaux de Krems, suivis de Stattersdorf et Traisenstrand/Edelwies avaient signalé le plus grand nombre d'oiseaux. L'action a été un succès total – le cœur des jardiniers associés bat en effet aussi pour les oiseaux! » nous informe tout fièrement le président.    

Les oiseaux les plus fréquents dans les jardins familiaux

Le moineau des champs s'est assuré la médaille d'or lors de cette première compétition de jardins familiaux,  suivi de près par le merle et la mésange charbonnière. Le rouge-queue du jardin vient de manquer le podium de peu, mais a néanmoins été aperçu dans 60% de tous les jardins familiaux. « Ces résultats de recensement en Basse Autriche coïncident également avec les espèces d'oiseaux qui se trouvent dans nos jardins indigènes d'Autriche » nous fait remarquer l'ornithologue Norbert Teufelbauer de BirdLife.

statistikSt. Pölten Kollerberg détenteur de record

Particulièrement excitant est la biodiversité observée dans les jardins familiaux de Kollerberg. Les amis des oiseaux y ont repéré 22 des 31 espèces d'oiseaux aperçus ! Avec ces résultats, les associations de jardins familiaux Stattersdorf (15 espèces), Klosterneuburg Rollfähre et aussi Krems avec 8 espèces ont pu être clairement distancées. Les oiseaux se dirigent vers des jardins entretenus d'une façon proche de la nature et présentant un aménagement diversifié avec de nombreux arbustes, haies et arbres fruitiers indigènes. Ces jardins familiaux sont particulièrement attrayants pour les amis à plumes et vous serez bientôt récompensés par une variété d'espèces d'oiseaux. 

Les points forts de ce comptage d'oiseaux étaient la présence d'un petit pic, un pouillot véloce et un roitelet. Ces oiseaux aiment avant tout des jardins avec  quelques arbres plus hauts, mais contenant aussi des coins plus denses avec des arbustes et des haies qui leur offrent une large gamme d'insectes. « Les oiseaux sont considérés comme des indicateurs importants d'un environnement intact et d'une bonne qualité de vie. Plus il y a d'espèces d'oiseaux observés, plus l'importance pour le monde animal est grande », explique le biologiste.

La fédération nationale des jardiniers associés de Basse Autriche et la fédération agricole ÖBB, leurs services extérieurs en Basse Autriche ont invité toutes les associations à leur signaler les personnes prêtes à compter les oiseaux pour « l'heure des oiseaux d'hiver », début janvier 2018, et pour l'action « Printemps et oiseaux au jardin familial », fin avril 2018. Les efforts à investir pour ce comptage sont minimes. Il vous faut juste une heure de disponibilité. Les compteurs inscrits recevront en temps utile les informations et les documents nécessaires. Les membres qui ont déjà en tant que « pionniers » compté les oiseaux en 2017 seront également disponibles pour les actions de cette année, car ce « travail » dans le jardin leur procure un plaisir particulier.

BirdLife est la seule organisation nationale et internationale de protection des oiseaux en Autriche. Depuis 8 ans déjà BirdLife organise l'action très réussie de comptage des oiseaux à travers toute l'Autriche « Heure des oiseaux d'hiver » et ceci chaque année aux alentours du 6 janvier. Vous recevrez plus d'informations sous:   www.birdlife.at

Fin de l'année 2017

Chers jardiniers associés

Malou WeirichCertaines de nos fédérations ont déjà fêté leur centenaire. D'autres ainsi que l'Office se préparent à le fêter. Après toutes ces années il est certainement une réussite non seulement de continuer à exister mais avant tout d'être encore attrayant.

Cependant cela ne va pas de soi. Constamment la philosophie, la méthodologie, le but et la mission doivent être remis en question, les objectifs reformulés et/ou élargis.

Le jardinage est de nouveau en vogue. De plus en plus de personnes recherchent le contact avec le sol, le jardinage, sont intéressées à avoir des fruits et légumes sains, sont intéressées à des relations interpersonnelles, à un environnement humain et des villes propices au développement humain.

Mais beaucoup de ces personnes n'ont pas les connaissances nécessaires pour jardiner. Or, elles peuvent les trouver dans les associations de jardins familiaux qui ont acquis une grande excellence dans ce domaine au travers des années. Voilà pourquoi les listes d'attente pour obtenir un jardin familial sont devenues longues. Cela est parfois considéré comme frustrant par certains qui veulent faire du jardinage.

D'autres au contraire croient que les jardins familiaux sont sur-réglementés, trop conservateurs, situés trop loin……Voilà pourquoi ils désirent souvent jardiner d'une façon plus libre, sur des parcelles plus petites, juste devant leur porte, sans beaucoup de règles et de cotisations à payer à une association. De nouvelles formes de jardins apparaissent maintenant: jardins communautaires, jardins interculturels, city farms……..

Par le passé, la construction de logements, les activités industrielles étaient prioritaires pour créer des villes économiquement viables. Pendant une décennie 5 % du territoire de l'Union Européenne a été couverte de constructions ou transformée en zone artificielle, les autoroutes ont été prolongées d'environ 41 % (15.000 km) selon une étude du Bureau Européen de l'Environnement. On croit pouvoir constater récemment un changement de paradigme vers une idéologie prônant des villes plus vertes. La Commission Européenne a élaboré des directives concernant les infrastructures vertes urbaines.

A nous maintenant jardiniers associés au niveau national et international de prendre aussi bien avantage de cette tendance et de prendre les mesures nécessaires afin que les gens puissent continuer à avoir ou recevoir la possibilité de jardiner, que d'œuvrer à ce que les jardins familiaux soient pris en considération et protégés durablement comme zones vertes actives dans l'infrastructure verte urbaine. Car il est indéniable que les jardins familiaux contribuent à l'amélioration de l'environnement, à la préservation de la biodiversité, à l'amélioration du climat urbain et à la cohésion sociale, pour ne nommer que ces quelques aspects.

Les fédérations et l'Office doivent en conséquence faire une analyse approfondie de l'environnement urbain, examiner les défis et les aspects positifs et développer la bonne stratégie pour l'avenir afin que les jardins familiaux soient considérés partout en Europe comme un élément incontournable pour une plus grande équité environnementale.

Au cours de sa session d'étude à Copenhague, l'Office International a analysé les désirs des jardiniers nationaux et questionné sa méthodologie afin de mieux s'adapter aux conditions actuelles et de développer ainsi une stratégie d'avenir innovante. Les participants ont proposé de nombreuses mesures qui doivent maintenant être mises en pratique : meilleure communication, accroissement de la visibilité, lobbying, conclusion de partenariats, création de réseaux, accroissement de l'efficacité et une meilleure participation de tous par la préparation de sujets en groupes de travail et la réorganisation des réunions etc.

Un groupe de travail est en train d'analyser les différentes formes de l'Urban Gardening afin de nous positionner correctement dans ce domaine. Un autre groupe de travail s'occupe de l'élaboration d'un concept pour des conseils de jardinage adéquatement orientés vers l'avenir afin de donner aux jardiniers associés, ou peut-être aussi à d'autres jardiniers amateurs, les connaissances manquantes pour un jardinage respectant la nature. Nos fédérations ont en effet accumulé pendant des décennies beaucoup de connaissances et ont acquis une grande excellence dans ce domaine.

Les jardins familiaux doivent rester attrayants pour tous et continuer à servir les gens. Nous devons allier tradition et innovation, fasciner les jeunes et les adultes et continuer à faire notre contribution pour l'homme et la société, pour la nature et un développement durable. Nous étions et nous sommes une forme de l'Urban Gardening, peut-être aussi la plus durable. Nous devons tendre la main aux autres formes du jardinage urbain afin de construire ensemble des villes humaines.

Qu'au cours de l'année prochaine 2018 les mots d'Einstein d'une part « Vous ne pouvez résoudre un problème avec le même état d'esprit que celui qui est responsable de sa création » et de Francis Bacon d'autre part « La jeune vigne produit plus de raisins, la vielle vigne au contraire produit un meilleur vin » puissent nous accompagner dans nos réflexions et nos activités dans l'intérêt des jardiniers associés et de nos villes.

En ce sens je vous souhaite à vous tous pour 2018 une bonne santé et beaucoup de succès.

Malou WEIRICH
Secrétaire générale de l'Office International du Coin de Terre et des Jardins Familiaux

Les bienfaits de l'huile d'olive

L'olivier est très présent dans le sud de la France mais peut s'acclimater un peu partout. Bien qu'il ne soit que peu présent dans nos jardins de par sa grande taille, nous consommons tous de l'huile d'olive. Que ce soit en salade, en préparation, pour la cuisson voire même dans les cosmétiques, nous l'associons souvent à nos légumes. Mais savez-vous que l'huile d'olive, en plus de son très bon goût, est une huile qui vous veut du bien ? Dans cet article vous découvrirez les bienfaits de l'huile d'olive, mais n'oubliez pas, que comme toute chose, il ne faut pas en abuser.

oliveL'huile d'olive, un atout pour notre santé
Tout d'abord, si vous hésitez dans le choix de votre huile d'olive sachez qu'il vaut mieux la choisir bio, extra-vierge avec une première pression à froid. Surtout évitez les huiles raffinées et chauffées qui sont néfastes pour la santé et cancérigènes.

L'huile d'olive contient de l'acide oléique (de 56 à 83 %), acide qui permet de réduire la première cause de mortalité : les maladies cardio-vasculaires.

Elle contient également de l'acide linoléique (Oméga 6) à même taux de concentration que dans le lait maternel ; ainsi vous pouvez mettre une cuillère à soupe d'huile d'olive dans le potage de vos enfants. Les Oméga 3 et 6 sont des acides gras essentiels que nous ne produisons pas nous-mêmes et que nous ne pouvons nous procurer qu'à travers notre alimentation. Attention cependant aux doses excessives puisque les Oméga 6 doivent être toujours pensés en équilibre avec les Oméga 3, que nous ne consommons que trop peu. Nous pouvons trouver des Oméga 3 dans les poissons gras et certaines graines (lin, noix, colza, soja etc.).

De plus, l'huile d'olive a des propriétés anti-oxydantes (vitamine E, C et polyphénols) qui permettent d'avoir une action préventive face aux cancers puisque ces propriétés favorisent une anticipation du vieillissement des cellules. Si vous faites chauffer de l'huile, sachez qu'à plus de 210°C elle devient cancérigène ; si votre huile fume, il faut donc la jeter.

L'huile d'olive face au lait de vache
En cuisine lorsque nous voulons ajouter un corps gras à notre préparation, nous utilisons généralement du beurre de lait de vache ou de l'huile. Même si d'un point de vue gustatif ce n'est pas tout à fait la même chose et que leurs utilisations varient selon les régions et les cultures culinaires, sachez que l'huile d'olive est meilleure pour votre santé que le beurre.

L'huile d'olive contient bien moins d'acides gras saturés que la margarine qui en contient environ 40 % ou le beurre qui en contient 55 %, tandis qu'elle n'en contient que 14 %.

L'huile d'olive est le plus digeste des corps gras : vous pouvez même l'utiliser comme du beurre le matin sur vos tartines si vous en placez au congélateur la veille.

En plus d'être plus digeste, elle contient autant de calcium que le lait de vache, à savoir 120 mg pour 100 g ; cependant, le calcium végétal est absorbé à 75 % par le tube digestif ce qui n'est pas le cas du calcium animal qui n'est absorbé qu'à 30 %.

oliveLes fleurs d'olivier
Sachez que seulement 1 fleur sur 20 devient une olive. Les fleurs d'olivier peuvent également être utilisées pour leurs propriétés énergétiques. À consommer séchées et en tisane. Elles sont anti cancérigènes, nourrissent la peau, peuvent être utilisées comme laxatif doux, pour les rhumatismes et sont bonnes pour le cerveau.

Malvina Beauclair
Jardin Familial de France no. 502/2017

Le comité exécutif de l'Office s'est réuni à Vienne

Le comité exécutif s'est penché sur la mise en pratique des recommandations faites lors de la session d'étude à Copenhague.

Il a d'abord souligné l'excellente organisation de cette session et ses résultats positifs.

Le comité exécutif de l'Office s'est réuni à VienneIl a ensuite été constaté qu'entretemps plusieurs décisions ont déjà pu être mises en pratique.

- L'échange des magazines nationaux a pu être activé et des échos très positifs ont été reçus.

- La mise en réseau des rédacteurs a été mise en route. Bürte Lachenmann de Suisse était disposée à coordonner et à intensifier cette coopération. Le comité la remercie pour cette initiative et soutient cette coopération bénéfique tant pour les fédérations que pour l'Office.

- Les présentations PowerPoint nationales élaborées pour le congrès international à Utrecht sont en ligne. Des fédérations considèrent déjà de les actualiser. Une fédération a annoncé d'élaborer aussi la présentation manquante de sa fédération.

- La carte indiquant les ensembles de jardins familiaux à visiter est déjà en ligne. Le comité exécutif a pris connaissance avec grande satisfaction que les fédérations sont passionnées par ce projet et sont en train d'envoyer leurs sites désignés.

Le comité exécutif a aussi discuté de façon approfondie les propositions positives faites par le groupe de travail, créé à Copenhague. Les étapes suivantes et les autres changements seront discutés lors de l'assemblée générale au mois de février 2018.

entrées précédentes

mentions légales ::: contact ::: accueil ::: plan du site ::: FACEBOOK facebook