back

available languages:

Fin de l'année 2021

Chers amis(e) jardiniers

« Il n’est pas nécessaire d’abord de mourir pour aller au paradis, tant que l’on a un jardin » (proverbe persan).

Pendant la pandémie, les jardiniers associés ont plus que jamais apprécié leur petit paradis, et de plus en plus de citadins ont (re) découvert les jardins familiaux.

Les jardins familiaux sont-ils alors un élément d’apaisement des crises ?
De plus en plus de scientifiques soulignent la corrélation entre la réduction de la diversité et l’émergence de pandémies. De plus en plus les gens prennent conscience que la protection de l’environnement équivaut à la protection de la santé.

Les jardins familiaux, sont-ils alors un élément indispensable pour un avenir durable ?
Si l’on considère le développement de notre mouvement et les stratégies pour le futur de nos fédérations, les deux hypothèses sont probablement vraies.

Afin de répondre à ces objectifs et de soutenir au mieux les fédérations, notre fédération internationale a adapté ses statuts. Le nom a été modernisé et est désormais: Fédération Internationale des Jardins Familiaux.

La Fédération Internationale a demandé une accréditation auprès du Programme des Nations Unies pour l’Environnement afin d’acquérir de nouvelles connaissances ainsi que de promouvoir nos intérêts et de faire connaître les avantages des jardins familiaux (sous n’importe quelle forme). Le statut d’observateur auprès de l’Assemblée du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement lui a été accordé le 6 juillet 2021. Nous participons activement au sein du Conseil de l’Europe aux travaux concernant des questions telles que par exemple la protection de l’environnement et le changement climatique. La Fédération Internationale a cette année été invitée de participer aux travaux de la Convention Européenne du paysage. Elle envisage de demander le statut d’observateur auprès du Comité directeur pour la culture, le patrimoine culturel et le paysage du Conseil de l’Europe. Ceci est aussi un moyen pour élargir nos connaissances et pour faire du lobbying.

Sur invitation de la Commission Européenne notre fédération a participé à une réunion du groupe consultatif concernant la chaîne alimentaire ainsi que la santé animale et la santé végétale.

Avec la présentation des stratégies d’avenir des fédérations, nous avons commencé la publication d’une nouvelle série au Trait d’Union, afin de donner ainsi des suggestions pour nous positionner tous de la meilleure façon possible pour l’avenir.

Nous sommes en train de réfléchir à la manière d’améliorer la structure du secrétariat général en vue d’un travail encore plus efficace à l’avenir.

Malgré la pandémie, un travail utile a pu être réalisé et continuera à l’être pour tous les jardiniers associés.

Egalement dans nos fédérations et associations, les défis à venir doivent être relevés dès maintenant et non pas dans quelques années afin d’être bien préparés pour l’avenir selon le proverbe: « En ne se préparant pas, on se prépare à échouer ».

Il faut donc élaborer un plan stratégique pluriannuel. Avec les membres, il faut définir votre vision pour votre fédération/association. Examinez les possibilités qui s’offrent à vous, choisissez les meilleures en fonction de vos ressources financières et matérielles. Fixez des accents et des priorités que vous mettrez ensuite délibérément en pratique, afin d’effectuer un travail de pionnier. N’oubliez pas de stimuler la digitalisation de vos associations. La fracture numérique est le nouveau visage de l’inégalité, aussi dans les associations.

Continuons en 2022 à apprendre les uns des autres et unissons nos forces dans nos associations, dans les fédérations nationales et internationale.

Dans cet esprit, je vous souhaite de bonnes et paisibles fêtes, une bonne santé, du courage, de la force et de la clairvoyance pour continuer à développer ensemble notre mouvement, et ceci à tous les niveaux.

Malou Weirich
Secrétaire générale
Fédération Internationale des Jardins Familiaux

Transmission de connaissances par de nouvelles voies

Le « Zentralverband der Kleingärtner und Siedler » (Fédération
centrale des jardiniers associés et colons) et le «Landesverband Wien » (fédération du Land de Vienne) ont entamé une coopération avec l'université populaire de Simmering. L'objectif est de transmettre des connaissances à toutes les personnes intéressées par le jardinage. L'accent sera mis sur le thème important du jardinage naturel.

Dans la pandémie actuelle, de nombreux domaines sont couverts par l'enseignement à distance. Les webinaires sont devenus le premier choix pour la formation des adultes. La fédération centrale des jardins familiaux prévoit également de dispenser une partie de la formation pour les consultants en matière de jardinage  sous cette forme. C'est pourquoi nous avons accepté avec plaisir l'offre de coopération de l'université populaire de Simmering.

D'une part, nous pouvons utiliser l'infrastructure existante des universités populaires et acquérir de l'expérience et, d'autre part, nous pouvons, grâce au choix des thèmes des conférences, rendre accessibles à un plus large public nos objectifs pour un jardinage respectueux de la nature.

En plus des experts de la fédération centrale, des conférenciers de l'institut de recherche "Bioforschung Austria" ont pu être gagnés pour notre cause. L'inscription, la réalisation technique et la modération sont assurées par l'université populaire de Simmering. Les frais de participation aux conférences s'élèvent à 4 euros.

Conférences :
Gazon - ou une prairie est-elle suffisante ?
Conférencier Karl Wittmann, 22 avril 2021
Herbes sauvages - bonnes pour la santé et les abeilles
Conférencière Elke Papouschek, 27 mai 2021
Le compost - une ressource précieuse au jardin
Conférencière Katharina Sandler, Bioforschung Austria, 31 mai et 2 décembre 2021
La sécheresse au jardin - un microclimat grâce aux plantations !
Conférencière Daniela Lehner, Bioforschung Austria, 24 juin 2021
La protection de la nature commence pour chacun dans son propre jardin
Conférencière Katharina Sandler, Bio Forschung Austria, 21 octobre 2021
La vie du sol - La diversité dans le sol
Conférencière DI Lisa Doppelbauer, Bio Forschung Austria, 18 novembre 2021
Le jardin, un habitat pour les abeilles sauvages
Conférencière Katharina Zenz, Bio Forschung Austria, 13 janvier 2022
Un vert qui a de l‘avenir – un choix de plantes adaptées au site
Conférencière Katharina Sandler, Bio Forschung Austria, 27 janvier 2021

https://www.vhs.at/de/k/naturwissenschaften-und-technik/gartengestaltung-und-pflanzen
https://www.bioforschung.at

La législation européenne sur les semences est renégociée pour la première fois depuis des décennies

"De nombreuses espèces et variétés de fruits et de légumes typiques de la région, cultivées pendant des siècles dans les jardins des monastères ou des fermes, ont entre-temps disparu, le plus souvent de manière totalement inaperçue. Selon des estimations, 75% des variétés de plantes cultivées ont disparu dans le monde depuis 1900. 90% de toutes les variétés de tomates connues ne sont plus commercialisées, beaucoup d'entre elles n'existent même plus. La plantation et la multiplication d'anciennes variétés de fruits et de légumes constituent donc une contribution importante à la préservation de la diversité génétique de nos plantes cultivées. Les variétés régionales typiques ne font pas qu'enrichir le menu, elles sont aussi souvent plus robustes et plus résistantes - parce qu'elles sont adaptées au lieu - et donc plus faciles et plus sûres à cultiver" (document de synthèse "Maßnahmen zur ökologischen Aufwertung von Kleingärten", Bundesverband Deutscher Gartenfreunde e.V.)).

La législation européenne sur les semences est renégociée pour la première fois depuis des décennies. Il est important pour nous que la diversité des plantes cultivées soit préservée et encouragée. Actuellement, les processus de négociation sont en cours, la participation politique est maintenant possible et nécessaire. En janvier 2022, par exemple, aura lieu la consultation publique “Have your say” (europa.eu; portail de participation citoyenne de la Commission).

Le 15e symposium sur la diversité des cultures et des animaux d'élevage, qui s'est tenu du 12 au 14 novembre 2021 et auquel ont participé différents acteurs de la diversité de l'espace germanophone, a montré l'importance de cette réforme. Les quatre options sont encore formulées de manière vague dans une étude commandée par la Commission Européenne, mais il apparaît déjà clairement que la diversité culturelle est certes entendue, mais que sa sauvegarde et sa promotion sont encore loin d'être solidement ancrées. Il est donc nécessaire de s'impliquer politiquement.

La BDG et la Fédération Internationale Jardins Familiaux continueront à s'engager pour la préservation et la promotion de la diversité des plantes cultivées.

Lien vers l'étude mentionnée : prm_leg_future_prm-study_sum_en.pdf (europa.eu)
ou plus détaillé : pdf (europa.eu)

Les jardins familiaux montrent comment faire - de manière productive et durable

Depuis environ 200 ans, il existe en Allemagne des jardins familiaux où l'on cultive des produits horticoles à des fins personnelles, d'abord par pure nécessité pour s'approvisionner en denrées alimentaires essentielles, aujourd'hui pour le plaisir de jardiner, comme expérience pour les enfants et pour des produits biologiques sains. « Le jardinage urbain est en vogue ».

Toutefois, il ne faut pas sous-estimer la valeur des jardins familiaux pour l'approvisionnement alimentaire. En sachant comment, une famille peut être autosuffisante toute l'année grâce à la culture biologique de fruits et légumes sur une parcelle. On estime que 5 millions de personnes profitent des avantages des jardins familiaux, qui sont protégés par la loi fédérale sur les jardins familiaux, une situation initiale sans équivalent au niveau international.

Ce qui est un hobby dans notre pays constitue l'épine dorsale de l'approvisionnement alimentaire de la population au niveau mondial sous le nom de « petite agriculture ». Il vaut la peine de s'intéresser de plus près à ces formes de production alimentaire et de les approfondir scientifiquement !

C'est pourquoi la BDG soutient "Hidden Champions", un document de travail de la Deutsche Schreberjugend Bundesverband e.V., qui met en évidence, à l'aide d'exemples individuels et d'études scientifiques, le potentiel et l'importance de l'autoculture dans les jardins familiaux.

Compte tenu des défis de notre époque, nous sommes plus que jamais tributaires d'une gestion durable des terres et d'une production alimentaire compatible avec la société, la nature et l'environnement. Nos jardins familiaux montrent comment cela peut se faire, à l'échelle régionale et saisonnière, dans le respect de l'environnement et du climat ! En outre, la connaissance de la culture de ses propres fruits et légumes a toujours été promue ici et transmise aux enfants et aux adultes. Il faut le préserver et le développer !

Eva Foos, BDG

 

Vous pouvez lire l'article "Hidden Champions" ici : (traduit automatiquement)

https://deutsche--schreberjugend-de.translate.goog/projekte/hi/

 

COP 26 du 31 octobre au 12 novembre 2021

Les OINGs du comité: « Crise environnementale et sanitaire » , regroupées dans la Conférence des OINGs auprès du Conseil de l’Europe se manifestent et lancent un appel pour une action solidaire et urgente des Etats, des acteurs économiques et de la société civile pour la sauvegarde de la maison commune.

Leur texte a été approuvé par la Commission permanente de la Conférence des OING du Conseil de l'Europe

PDF

entrées précédentes

mentions légales ::: contact ::: accueil ::: politique de confidentialité ::: plan du site ::: FACEBOOK facebook