back

available languages:

Permettez-leur un abri sûr en hiver !
Le portrait d'un insecte familier de nos jardins: la coccinelle

Bien connue des jardiniers, elle revient tous les ans au printemps pour faire un festin de pucerons qui parasitent nos haricots verts, nos tomates ou encore nos fèves. Elle nous est familière mais pourtant que sait-on vraiment d'elle ?

CoccinelleSait-on par exemple que cet insecte de la famille des Coléoptères pond environ une centaine d'oeufs jaune foncé en grappe, au revers des feuilles. Il en sortira des larves qui après des mues successives se métamorphoseront une vingtaine de jours plus tard en un "imago" c'est-à-dire la forme définitive de l'insecte. Elle vit environ un an, parfois plus si les insectes nés à la fin du printemps arrivent à se réfugier pour se protéger de l'hiver.

La coccinelle est essentiellement carnassière. Déjà la larve est une goinfre dont le menu principal est le puceron, dont elle consomme près d'une centaine d'exemplaires chaque jour. Au stade adulte l'insecte est tout aussi vorace et on estime à 150 pucerons le contenu de son menu quotidien, mais, gastronome avertie, elle ne dédaigne pas non plus les acariens et les cochenilles. C'est donc une vraie auxiliaire du jardinier. Aussi c'est une grosse erreur de détruire chimiquement les pucerons, car on détruit en même temps les coccinelles. Ce qui par contre-coup et faute de coccinelle, nécessite de ne plus pouvoir ensuite se passer de traitement chimique. Il vaut mieux laisser faire la nature et favoriser l'installation de ces insectes dans nos jardins en leur aménageant des abris faits de fagots, de petits amas de paille ou de feuilles mortes, d'entassement de pierres plates ou à la rigueur de ces "hôtels à insectes" vendus en jardinerie qui ne sont pas assez profonds pour être efficaces et ont surtout un intérêt décoratif (si vous voulez en fabriquer un, favorisez plutôt l'installation de plusieurs planches de bois espacées de 5 mm les unes des autres). L'important est qu'elles puissent trouver un abri sûr pour passer l'hiver à l'abri du gel, des grosses pluies et des oiseaux qui les pourchassent. Et si elles trouvent un refuge dans votre abri de jardin ou votre garage, ne les délogez pas, elles sont inoffensives et seront prêtes à se reproduire dès le début du printemps. Ce sera l'assurance d'une prochaine année sans pucerons.

On pense généralement que la coccinelle est ce petit insecte rouge ponctué de 7 points noirs qu'on appelle "la bête à bon Dieu". En fait ce qu'on ne sait pas c'est qu'il en existe une multitude d'espèces : des rouges, des jaunes, des noires, avec 2 points noirs mais aussi selon l'espèce 12, 17, et jusqu'à 24 points.

CoccinelleVers 1870 on en dénombrait en Europe 36 espèces mais les pesticides, la disparition des haies, l'agriculture intensive ont fait disparaître beaucoup de ces variétés. En 1960 on n'en dénombrait plus que 16 espèces. Aujourd'hui beaucoup ont disparu définitivement. Un coup fatal a été porté aux survivantes par l'introduction dans les années 1980 de la coccinelle asiatique, espèce orientale élevée et introduite dans le commerce pour lutter biologiquement (!) contre les pucerons. Il en existe plusieurs espèces aux couleurs variées, mais pas toujours faciles à différencier des espèces européennes. En fait, plus grosses, plus voraces et surtout beaucoup plus prolifiques que nos espèces locales, elles se sont rapidement acclimatées et ont chassé un grand nombre de nos espèces traditionnelles. Elles sont devenues l'espèce de coccinelles la plus répandue chez nous. Avec, à l'entrée de l'hiver, une fâcheuse tendance à envahir les maisons.

Une petite particularité de la coccinelle asiatique : elle mord ! Ça ne fait pas mal car la peau de nos doigts est trop dure pour ses petites mandibules. Mais ça surprend.

La coccinelle asiatique remplit bien son rôle "d'Ogre à pucerons". Mais fallait-il payer cette invasion de la raréfaction de nos espèces européennes ?

C'est une question qui concerne les spécialistes et les entomologistes. Pour le plus grand nombre de jardiniers, une coccinelle reste une coccinelle et pourvu qu'elle nous débarrasse des pucerons, on ne cherche pas à en connaître l'origine.

Alain Redon
Jardin Familial de France no. 502/2017

Un premier label de jardinage écologique en Belgique

Après 2 années de dur labeur nous avons remis officiellement le 30 septembre 2017 le premier label écologique de jardinage à l'ensemble de jardins familiaux « De Roshaag » à Peer.

Qu'est ce qu'un label de jardinage écologique ?
C'est un certificat attribué à un ensemble de jardins familiaux exemplaire pour son jardinage et son agissement écologiques.
C'est d'abord une façon de récompenser  des comités exécutifs actifs pour leur travail et leurs efforts investis dans un ensemble de jardins familiaux. Un deuxième objectif est de rénover et de moderniser les ensembles de jardins familiaux plus anciens.

Les ensembles peuvent recevoir 4 étoiles, chaque étoile représentant un certain domaine:   
1) conception de l'ensemble de jardins
2) gestion
3) équipement/installation
4) familiarisation/sensibilisation

1L'ensemble de jardins familiaux « De Roshaag » a reçu 4 étoiles
1) Il y a deux ans l'ensemble n'existait que depuis un peu plus d'un an. Or, il y avait encore beaucoup de travail à faire en ce qui concerne sa conception. Après une première évaluation le jury a énuméré un certain nombre de pistes à suivre. Un jardin de démonstration, une salle de stockage supplémentaire, des couches de végétation à l'intérieur et à l'extérieur du site ont été aménagés. Au cours de ce processus une attention particulière a été accordée à la participation des jardiniers, des voisins et de partenaires.

2) Dans le domaine de la gestion de l'ensemble de jardins familiaux  des points ont été gagnés avec les éléments suivants :
Les chemins sont perméables à l'eau, l'utilisation d'engrais verts retenant l'humidité et les nutriments dans le sol a été stimulée. Le désherbage se fait manuellement et est réduit au minimum en utilisant des engrais verts et des membranes évitant aux mauvaises herbes de s'enraciner. Pour contrôler les maladies et les fléaux dans le jardin on utilise le jardin de démonstration pour expérimenter des contrôles biologiques, de nouveaux légumes et de vielles races pour trouver des plantes plus résistantes. Pour éviter une fertilisation excessive des échantillons des sols sont pris tous les trois ans dans chaque parcelle.  L'énergie solaire est utilisée pour les toilettes à compost et l'éclairage à l'intérieur de la cabine. La cabine est recouverte d'un toit végétal.

23) Depuis le début de ce projet le comité local et le gouvernement local ont choisi d'utiliser des équipements et des matériaux durables. Des plantes indigènes ont été introduites et on a banni les espèces invasives. Afin d'attirer les ennemis naturels et d'autres animaux utiles dans l'ensemble de jardins on a construit un hôtel pour les hérissons et pour les abeilles. Des tas de branches et des feuilles ont été réparties dans tout l'ensemble de jardins.

4) Le parc est ouvert à tous. Le comité local investit beaucoup d'efforts à ce que d'autres citoyens participent à leur projet et coopère avec d'autres partenaires. Des écoles visitent l'ensemble pour apprendre à jardiner et à faire du compostage. Les jardiniers eux-mêmes apprennent les uns des autres au cours d'événements informels et dans le jardin de démonstration.

Remerciements
La fédération des jardins familiaux Tuinhier remercie tous les partenaires de ce projet pour leur soutien et leur aide au cours de ces deux années.
Des remerciements spéciaux sont adressés au comité local et au gouvernement local de Peer pour leur soutien infaillible et les efforts investis dans ce projet.

L'avenir
A l'avenir nous pensons revoir ce projet et ajouter éventuellement encore des éléments sociaux et innovants. C'est une façon pour récompenser et encourager d'autres projets pour demander aussi l'attribution d'un label de jardinage écologique.

Daan Van De VIJVER

« kleingartentv.at » – « la station de télévision» faite par des jardiniers associés pour des jardiniers associés

L'idée

ATA l'occasion de la célébration de son centenaire et du congrès international à Vienne, la fédération centrale autrichienne des jardiniers associés a collaboré avec succès avec une société de production. De cette coopération a germé l'idée de créer la plateforme internet « KleingartenTV ».

« KleingartenTV » est une plateforme d'information et de communication. Le but de la fédération centrale est de renforcer ainsi l'esprit communautaire entre jardiniers associés et de leur donner la possibilité de se contacter plus facilement. En outre, les membres peuvent recevoir rapidement des informations sur des sujets importants. Ainsi la plateforme internet « kleingartentv.at » est un complément parfait au magazine mensuel « Der Kleingärtner », à la page internet "www.kleingaertner.at" et aux présentations dans les différents médias sociaux.

Après un mois de test, la plateforme était mise en ligne le 1er septembre 2017 pour tous les jardiniers associés autrichiens et les abonnés du magazine de la fédération. Au cours des deux premières semaines, plus de 700 membres se sont déjà enregistrés sur la plateforme. Actuellement 25 vidéos y sont disponibles. Une nouvelle contribution est prévue tous les un à deux jours.

Divertissement et information

ATLes contributions à « kleingartentv.at » sont divisées en plusieurs catégories. Sous « Garten-News » vous pouvez trouver des vidéos avec des conseils, des recettes, des informations de la fédération centrale ainsi qu'un regard derrière les coulisses du mouvement des jardins familiaux. Dans la rubrique « Mein Garten « (mon jardin) l'accent est mis sur les habitants des jardins familiaux. Ici sont présentés leurs hobbies et leurs caractéristiques. Les associations de jardins familiaux sont présentées dans la catégorie « Garten Doku » (document jardin). En outre, vous pouvez trouver ici des contributions sur la longue histoire du mouvement des jardins familiaux en Autriche. Des rétrospectives concernant des événements et des anniversaires sont réunies dans la catégorie « Garten Fest » (célébration au jardin)

En plus, des vidéos commandées par la fédération centrale, les utilisateurs ont aussi la possibilité de partager leurs propres contributions, vidéos et images avec les autres utilisateurs.

Maison associative virtuelle

La maison associative virtuelle (Vereinshaus) est une communauté en ligne dans laquelle les jardiniers associés peuvent se connecter les uns avec les autres. Chaque utilisateur peut créer un profile individuel. Similairement à d'autres plateformes de médias sociaux, les vidéos et les photos peuvent être partagés. En outre les membres peuvent se rencontrer par groupes d'intérêts créés par eux. L'utilisateur peut ajouter des amis et discuter et écrire des messages.

Ainsi les jardiniers associés autrichiens ont la possibilité de se rapprocher et d'échanger des idées en accord avec leurs intérêts et de se soutenir mutuellement.

 

VIDEO (allemand) https://youtu.be/TyMiSjKaHfs

Semaine Européenne de la démocratie locale 2017, 9 - 15 octobre 2017

SEDL"La Semaine Européenne de la Démocratie Locale a été lancée en 2007 pour encourager et promouvoir la participation et la démocratie au niveau le plus proche du citoyen. Elle célèbre son dixième anniversaire cette année, entre le 9 et le 15 octobre 2017.

Les collectivités locales et régionales des 47 Etats membres, ainsi que leurs associations, ont été invitées à organiser des évènements publics qui encouragent et stimulent la participation des citoyens et qui célèbrent la démocratie locale, en tant que valeur commune pour tout le continent européen.

Au cours de 10 années passées, dans les 47 pays membres et au-delà, plus de 1000 collectivités locales et leurs associations ont activement pris part à cet évènement paneuropéen. Ainsi, de nombreuses activités ont été organisées par ces collectivités afin de renforcer les liens entre les citoyens et leurs élus locaux et régionaux…….."

Le thème choisi pour 2017 est: «Participation, consultation et engagement des citoyens: pour que vive la démocratie »

L'Office International du Coin de Terre et des Jardins Familiaux a participé à cette initiative en 2015 et 2016. De même en 2017 il a retenu 3 projets exemplaires, dont vous trouvez la description ci-dessous.

30 ans d'amitié entre les fédérations des jardiniers associés de la région de Poznan et de la Westphalie-Lippe

DE170927Le 19 août 1987 les présidents des fédérations allemande et polonaise de jardins familiaux ont signé un traité d'amitié. Déjà quelques semaines plus tard, c'est-à-dire du 20 au 26 septembre 1987, a eu lieu une rencontre historique entre les jardiniers associés de la province de Poznan et de la fédération nationale de Westphalie-Lippe. Ainsi débutait une amitié dont nous célébrons cette année le 30ème anniversaire. Suite à une invitation de nos amis polonais, une délégation de notre fédération nationale, sous la présidence de Wilhelm Spieß, a visité la province de Grande-Pologne/Poznan du 4 au 9 septembre 2017.

Avec un programme très varié nos hôtes ont commémoré d'une façon impressionnante ce jubilé spécial. Des réceptions offertes par des maires à Śrem, Czerwonak et Poznan faisaient partie de notre programme aussi bien que la visite dans des ensembles de jardins familiaux. Un point historique était certainement la visite de l'ensemble de jardins familiaux Przyłuskiego à Poznan où le 20 septembre 1987 la délégation des jardiniers associés de Westphalie-Lippe a touché pour la première fois le sol de jardins familiaux.

Qu'avons-nous commencé à réaliser ensemble au cours de ces années ? Quelles sont les fruits d'un tel partenariat ? Voici quelques exemples :

Ensemble, nous les jardiniers de Poznan et de Westphalie-Lippe avons signé en 2012 une résolution concernant la protection des terrains de jardins familiaux et l'ont remis au maréchal du Sejm.

Des réceptions de maires dans la région de Poznan ont toujours été à l'ordre du jour lors de nos visites, mais ces visites dépassaient le cadre des simples échanges de messages de bienvenue. Nous avons discuté ensemble avec les représentants de la politique communale et des autorités le sujet des devoirs incombant aux communes en ce qui concerne le mouvement des jardins familiaux locaux.

Egalement la recherche et des missions scientifiques ont analysé le mouvement des jardins familiaux et surtout ses aspects urbanistiques et écologiques. Des études comparatives du mouvement des jardins familiaux en Pologne et en Allemagne sont aussi un résultat de ce partenariat vivant avec ses visites mutuelles incluant dans les délégations des étudiants et de jeunes scientifiques.

DE170927Le dîner de clôture et la participation à la journée d'action de grâce pour les moissons étaient des points culminants uniques de notre voyage. En tant que signe de notre attachement et de notre amitié hier, aujourd'hui et demain, le président Wilhelm Spieß et le directeur Werner Heidemann ont remis au nom de la délégation aux jardiniers associés polonais deux moutons du troupeau de l'artiste de Westphalie et berger bleu Rainer Bonk. Le bleu des moutons représente la couleur bleue du drapeau européen. Comme chacun de nous est unique et important, il ne peut pourtant devenir fort que dans le cadre d'une communauté. Tel est le message de la bergerie bleue.

Un troisième mouton broute devant la mairie de la ville de Poznan. Les trois moutons broutent ensemble à Poznan pour un vivre ensemble paisible.

Zdzislaw Sliwa, président de la fédération de Poznan, a remis au président Wilhelm Spieß un certificat à l'occasion du 30ème anniversaire de notre partenariat.

Où que nous étions, nous avons toujours été reçus avec joie et avec un coeur ouvert. Cet anniversaire est pour nous étroitement lié avec des sentiments de remerciement, de reconnaissance et de motivation.

Nos remerciements vont à tous ceux qui ont au passé jeté les bases pour ce partenariat et cette amitié. Notre reconnaissance est adressée à tous ces amis en Pologne et en Allemagne qui avec leurs mains et leurs coeurs ont contribué à cette compréhension et ont fortifié ce partenariat et cette amitié.

Motivation et stimulation devraient éclore de cet anniversaire pour l'avenir. Car les partenariats et les amitiés, en tant que partie importante de la compréhension entre les peuples, ont besoin de soin, de discussions et d'actions communes.

Werner Heidemann, directeur de la fédération nationale des jardins familiaux de Westphalie-Lippe
L'article en entier peut être lu dans le Fachberater no. 04/2017

entrées précédentes

mentions légales ::: contact ::: accueil ::: plan du site ::: FACEBOOK facebook