back

available languages:

L'Office International du Coin de Terre et des Jardins Familiaux et ses fédérations affiliées appellent tous les jardiniers associés à participer à la semaine des alternatives aux pesticides organisée du 20 au 30 mars 2017

pestizideAu début les pesticides étaient considérés comme une bénédiction du ciel. Ils avaient la capacité d'éliminer les insectes et champignons nuisibles aux cultures. Avec des moyens simples tel qu'un pulvérisateur, on pouvait effectuer les traitements nécessaires.

Après la deuxième guerre mondiale l'utilisation du DDT a donné d'excellents résultats, rapidement il devenait très populaire. On pouvait le trouver dans chaque épicerie et il n'était pas seulement utilisé par l'agriculture professionnelle, mais aussi par presque tous les ménages qui l'utilisaient pour se débarrasser d'insectes indésirables.

Après un certain temps il est apparu qu'il y avait des effets secondaires. En effet, non seulement le DDT tuait des insectes nuisibles, mais il tuait également des insectes utiles. Et ce qui était encore plus grave, c'est que les résidus du produit se retrouvaient dans la nature (sol, végétaux) et par conséquent dans les animaux. Il continue ainsi son effet dévastateur d'une façon encore plus effective qu'on n'avait pu l'envisager.

Les nouvelles générations de produits tels que : Deltrin et l'Aldrin, mise sur le marché par l'industrie phytopharmaceutique, n'auraient pas dû avoir les effets secondaires du DDT. Mais en réalité elles étaient encore plus dangereuses.

Avec son livre "Silent Spring" (Printemps silencieux) Rachel Carson a démontré au monde les effets dévastateurs d'une utilisation à large échelle de ces produits. Quelques précurseurs ont banni leur utilisation, mais les fabricants ont continué à mettre de nouveaux produits sur le marché en affirmant toujours que l'utilisation était sans danger. Le monde a vu les effets dévastateurs sur les humains de l'utilisation sans limite de l'agent orange au cours de la guerre du Vietnam. Différents composants de ce produit ont été utilisés par les autorités locales et l'agriculture, alors que ces composants n'avaient pas été autorisés par l'administration alimentaire et des médicaments aux Etats-Unis.

Et la triste histoire continue. L'industrie a toujours introduit de nouveaux produits en affirmant que l'utilisation était sûre et n'avait pas d'effets secondaires.

Il y a néanmoins de fortes indications qu'un herbicide très populaire peut avoir des effets nocifs pour notre organisme. D'autres produits très répandus ne semblent pas seulement tuer les abeilles mellifères mais également les très utiles abeilles sauvages, guêpes et mouches.

C'est pour toutes ces raisons, qu'il faut participer à la semaine des alternatives aux pesticides et informer les usagers sur les risques liés à l'utilisation des produits phytosanitaires, afin de diminuer voir de faire interdire totalement l'utilisation des pesticides.

Vous n'avez pas besoin d'attendre que les autorités nationales ou européennes assument enfin leur responsabilité. Vous pouvez vous-même assumer la vôtre. Protégez les abeilles mellifères, évitez que des éléments chimiques ne tuent et empoisonnent à long terme des créatures vivantes, et précieuses pour la biodiversité.

Voilà pourquoi ne participez pas seulement à la semaine des alternatives aux pesticides, mais stopper l'application non-désirée des pesticides. Utilisez des engrais organiques comme par ex. le compost, appliquez une rotation des cultures, plantez des plantes compagnons etc

Information on http://www.semaine-sans-pesticides.com

Enorme succès de la journée de formation de la Fédération des jardins familiaux de Leeds organisée le 2 février 2017

GBQuel programme, quelle journée ! La Fédération des jardins familiaux de Leeds et de sa région (LDAGF), en coopération avec les services des pépinières de la ville de Leeds, a remué ciel et terre pour permettre l'organisation de cette journée. L'objectif premier était d'encourager les associations à davantage d'autogestion, mais aussi de fournir des informations et d'aider les responsables des associations existantes. Le tout était rendu encore plus attractif par des discussions intéressantes concernant la culture et le compostage. On y trouvait aussi des stands tenus par d'autres organisations de jardinage et de financement ainsi que de nombreuses informations proposées par notre Société nationale de jardins familiaux. L'événement était ouvert à tous les jardins familiaux de Leeds et de sa région.

La journée fut lancée avec l'introduction de M. Paul Lattimer, président de la LDAGF.

Ensuite, Paul Ackroyd, responsable de la pépinière fit un bel exposé, expliquant que l'intégralité de l'énorme complexe de la pépinière allait déménager vers un nouveau site afin de céder la place à une nouvelle route et un quartier résidentiel. Puis il a expliqué que les nouvelles serres étaient si avancées sur le plan technologique qu'elles pouvaient être commandées à distance.
Suivirent alors les deux premiers ateliers animés par d'éminentes personnalités. Les délégués ont pu choisir trois ateliers parmi les quatre proposés.

Ateliers
1. Rôle et responsabilités des gestionnaires par notre membre Liz Bunting, Société nationale de jardins familiaux.
2. Tirer le meilleur de votre jardin familial par David Allison, Société nationale des légumes.
3. La nécessité d'une assurance par Paul Lattimer, Fédération des jardins familiaux de Leeds et de sa région.
4. Le compostage par John Cossham, expert en compostage.

GBTout le monde s'est ensuite retrouvé autour d'un délicieux déjeuner organisé par Judy Turley et Gill Walsh, respectivement secrétaire et trésorière de la Fédération des jardins familiaux de Leeds et de sa région, Lynn Rogers, responsable des jardins familiaux de la ville de Leeds, s'étant chargée des boissons.

Une deuxième session d'atelier s'est tenue l'après-midi.

Jill Edmondson de l'université de Sheffield a ensuite brièvement expliqué les détails d'un projet de recherche à la fois intéressant et enthousiasmant, MyHarvest. (Davantage d'informations seront communiquées bientôt).

Mais ce n'était pas tout ce que cette journée bien remplie avait à offrir. En effet, il y avait aussi la présentation « Le passé, le présent et le futur de la production alimentaire » par l'auteur et présentateur Graham Porter du Chartered Institute of Horticulture.

L'après-midi s'est achevé sur la synthèse de Stewart Golton, vice-président de la LDAGF qui a remercié toutes les personnes qui étaient venues et ont contribué au grand succès de cet événement.

Waouh ! Quelle journée ! Quel événement !
Commentaires des délégués : « Vivement le prochain ! »

Les délégués de l'Office International du Coin de Terre et des Jardins familiaux se sont réunis à Luxembourg

Les 3 et 4 mars 2017 les délégués nationaux se sont réunis à Luxembourg pour leur assemblée générale statutaire annuelle.

Ils ont pris connaissance avec beaucoup de joie que la ministre luxembourgeoise de l'environnement a généreusement subsidié la publication de la brochure de l'Office : « Les Jardins familiaux, découvrir la nature avec les enfants » et ils la remercient vivement.

Ils remercient également chaleureusement la firme MAYERHOFER et spécialement Friedrich HAUK pour le grand soutien financier lors de la publication de ses brochures.

Cinq demandes pour obtenir un diplôme ont été présentées. Les diplômes seront remis à l'occasion de la session d'étude à Copenhague. L'obtention des diplômes représente pour les associations une grande reconnaissance pour les efforts faits et est en plus un excellent moyen de relations publiques.

Il a été décidé de remettre aussi le diplôme pour un jardinage écologique à l'association de jardins familiaux « am Kienberg » (Allemagne). Il lui sera remis le 20 mai prochain lors de la Journée du Jardin à Berlin.

En sus des devoirs statutaires, de la présentation et de la discussion d'événements nationaux positifs ou négatifs, les sujets: « Jardins familiaux et jardins partagés » et « l'avenir du mouvement des jardins familiaux » ont été longuement discutés.

Un groupe de travail continuera de s'occuper de l'élaboration des lignes directrices pour des conseils de jardinage.

Il a été décidé d'optimiser le forum des conseillers en matière de jardinage afin d'en garantir le succès en permettant l'accès à un plus grand nombre d'intéressés.

Depuis le 4 mars 2017 l'Office paraît sur facebook pour améliorer et accentuer sa visibilité.
www.facebook.com/OfficeInternationalJardinsFamiliaux

OI2017Au courant de la réunion statutaire les membres du comité exécutif pour les 4 prochaines années ont été élus, à savoir : Daniel CAZANOVE (F), Otmar HOFFMANN (L), Preben JACOBSEN (DK), Peter PASCHKE (D) et Wilhelm WOHATSCHEK (A).

Au cours de la première réunion du comité exécutif suivant ces élections Wilhelm WOHATSCHEK a encore une fois été réélu comme président du comité exécutif.

Les délégués nationaux se réuniront de nouveau en assemblée générale le 24 août prochain à Copenhague lors d'une session d'étude.

La prochaine assemblée générale statutaire aura lieu les 23 et 24 février 2018 à Luxembourg.

Souci pour l'avenir - Trocs de plantes (Pyrénées-Orientales), France

Depuis plus de 10 ans nous organisons des trocs de plantes dans le département des Pyrénées orientales. Quand je dis « nous », je pense à mes amies jardinières plutôt collectionneuses de plantes ornementales, qui ont eu envie de partager leur passion ou simplement leur intérêt pour le jardin ou telle ou telle famille de plantes, et avec qui nous avons démarré les premiers échanges.

fr2016Organisés majoritairement au printemps bien que ce ne soit pas la meilleure période pour la reprise des plantes dites méditerranéennes, les trocs connaissent un intérêt grandissant et nous en avons ajouté un quatrième cette année à notre calendrier. Ainsi, le 1er dimanche de mai, nous avons notre rendez-vous annuel à l'Albère, toute petite commune à la frontière espagnole où nous rejoignent des Catalans du Sud jardiniers...

Le principe est simple et vite compris par tous. Comme nous savons qu'il y aura des trocs, nous préparons des boutures en automne et en toute autre occasion de toilettage du jardin. C'est majoritairement la taille qui fournit l'essentiel des échanges, sans oublier les semis naturels et les marcottes que nous favorisons. Nous échangeons des bulbes, et moins couramment des graines car elles font l'objet d'échanges tout au long de l'année y compris maintenant dans certaines bibliothèques. Mais tout est possible à troquer, et en tout premier lieu nous échangeons des conseils de culture, d'associations de plantes possibles, d'expériences, d'adresses...
L'encyclopédie botanique et ouvrages de références sont à disposition pour retrouver les noms compliqués et les familles végétales.

Le potager est également présent avec majoritairement des tomates anciennes, puis salades, choux, fraisiers Et puis des cactées, des iris, des figuiers, des plantes aromatiques...

Cette activité continuera aussi en 2017. Un événement important sera organisé le 26 mars 2017 à Paulilles durant la semaine des alternatives aux pesticides.

Maryse Fraudet,
Co-ambassadrice de la FNJFC (Pyrénées-Orientales)

Souci pour l'avenir « National Garden Experiment » (Expérience nationale des jardins )

En septembre 2016, l'AVVN, la Fédération néerlandaise des jardins familiaux, a lancé un projet intitulé, « National Garden Experiment » (Nationale Proeftuin ou, en français, l'expérience nationale des jardins). Le projet concerne l'échange de semences à but non lucratif, ouvert à tous, sur le site internet (www.denationaleproeftuin.nl). Par le biais de ce site les passionnés de jardinage peuvent offrir et obtenir des semences, le tout gratuitement. À travers le projet « National Garden Experiment », nous visons à stimuler la biodiversité dans les jardins.

La biodiversité est le garant d'un système naturel en bonne santé et les jardiniers associés sont les partenaires idéaux pour promouvoir cette biodiversité grâce à l'échange de semences. La promotion de la biodiversité est essentielle face au déclin de la diversité génétique des plantes. En raison de l'agriculture extensive et de l'industrie agroalimentaire, 90% des apports caloriques sont aujourd'hui couverts par seulement 30 variétés de produits agricoles. Les variations entre les différentes variétés de produits agricoles tendent à disparaître. Néanmoins, il est crucial de préserver la diversité traditionnelle. Nous devrions offrir à la nature davantage d'espace pour se développer en protégeant et élargissant notre héritage vert. Avec le projet « National Garden Experiment », nous pouvons inspirer les passionnés de jardinage à faire des expériences. Il ne faut pas grand-chose, une jardinière suffit !

Nous avons donc développé pour ce marché numérique un site internet ouvert au public. En plus des exploitants de jardins familiaux, toute personne disposant d'un jardin à l'avant ou à l'arrière de sa maison ou d'un balcon peut participer.

Il a un certain nombre de règles de jeu. Les semences ne peuvent pas être vendues par l'intermédiaire du site web. Elles ne peuvent être qu'échangées ou offertes. Par ailleurs, elles doivent toutes provenir de la culture ou du jardin propre du participant. Et seuls des produits en bonne santé peuvent être échangés afin d'éviter la prolifération de maladies.

Les personnes désireuses d'offrir leurs semences ou leurs plants insèrent leur propre annonce sur le site. Nous les encourageons à donner également des informations quant aux besoins de la plantes, comme l'emplacement ou la nature du sol, ou encore aux caractéristiques de la plante comme la couleur, la hauteur ou la saison de floraison. Les informations relatives à la valeur ajoutée de la plante, par exemple le fait de savoir si elle attire les papillons ou les abeilles, sont également utiles.

Si une personne visitant le site est intéressée par une semence en particulier, il lui suffit d'envoyer un courrier au fournisseur précisant les semences qu'elle souhaite recevoir et avec une enveloppe affranchie avec son adresse. En faisant converger l'offre et la demande, nous espérons stimuler la vitalité de la nature aux Pays-Bas et faire du monde un endroit encore plus beau.

A suivre

entrées précédentes

mentions légales ::: contact ::: accueil ::: plan du site ::: FACEBOOK facebook