back

available languages:

BDG Wissenschaftspreis 2023 (Prix scientifique du BDG)

Le BDG « Wissenschaftspreis » (prix scientifique du BDG) est décerné tous les quatre ans par le Bundesverband Deutscher Gartenfreunde (BDG) (Fédération allemande des Jardins Familiaux) l’organisation centrale du mouvement des jardins familiaux en Allemagne. Le prix est remis tant à des scientifiques qu’à des étudiants/es qui se penchent d’une façon professionnelle sur le mouvement des jardins familiaux. Sont récompensés des travaux scientifiques comprenant des idées futuristes dans le cadre de la fonction écologique, urbanistique et sociale des jardins familiaux.

Objectif
Le prix scientifique poursuit tant le but de provoquer une meilleure connaissance du sujet des jardins familiaux auprès des universitaires dans les domaines de la planification urbaine, régionale et nationale, que de sensibiliser les personnes responsables du développement des villes et les planificateurs pour le potentiel des jardins familiaux pour les infrastructures vertes. Le BDG compte récompenser des idées et des ébauches innovantes, qui intègrent les jardins familiaux de façon exemplaire dans des projets pour la sauvegarde de l’environnement, pour la stabilisation des structures sociales en contribuant ainsi à la qualité de la vie dans les villes et les communes.

Il est particulièrement important pour le BDG de récompenser des travaux et des projets qui sont un exemple pour le développement vert et social de la ville et contribuent à un développement moderne des infrastructures vertes. Le concours devra générer de nouvelles impulsions pour le sujet « jardins familiaux et verdure urbaine » dans les disciplines techniques spécifiques et leur mise en pratique.

Thèmes
Non seulement la fédération allemande des jardiniers associés et ses membres se voient confrontés aux défis les plus divers dans le contexte de la protection et du développement d’un mouvement des jardins familiaux prêts pour l’épreuve de l’avenir. Aussi les autres fédérations nationales affiliées à l’Office International du Coin de Terre et des Jardins Familiaux – la plus grande organisation européenne de loisirs – comptent pour protéger les jardins familiaux en tant que partie importante des infrastructures vertes en Europe, les qualifier et continuer à les développer. Ce processus ne concerne pas uniquement la politique et l’administration, mais également les personnes responsables du développement urbain et les planificateurs.

Seront pris en considération pour ce prix, les travaux qui seront par conséquent adaptés pour contribuer à un développement conforme aux besoins des jardins familiaux existants, respectivement qui sont à même de calculer de façon empirique la valeur des ensembles de jardins familiaux pour l’environnement et/ou la société.

Les auteurs des travaux devraient provenir du domaine des écoles supérieures (techniques) et des universités et le thème concerne dans un sens le plus large le rôle des jardins familiaux en Europe pour la planification du paysage au niveau de la ville, de la région et du pays. Les travaux devraient – au sens large – cristalliser l’importance des ensembles de jardins familiaux pour un développement durable et vert des villes et des paysages. Ils devront souligner dans quelle mesure les jardins familiaux peuvent jouer un rôle dans l’aménagement futur des villes et des communes et comment les jardiniers associés en tant qu’acteurs locaux peuvent contribuer à un développement des villes et des paysages écologiques et socialement durables.

L’accent thématique pourra concerner des considérations innovantes pour la création, l’expansion ou la restructuration d’ensembles de jardins familiaux comme par exemple :

• La description de mesures pour l’adaptation à un développement changeant des demandes,

• Des concepts et des projets avec des considérations innovantes pour la protection d’ensembles de jardins familiaux existants – éventuellement par une revalorisation écologique et entraînant ainsi une reconnaissance comme terrains de compensation,

• Des formes d’utilisation innovantes de et pour des jardins familiaux en respectant les stipulations de la loi fédérale des jardins familiaux.

Formellement le concours vise des travaux qui garantissent de susciter une reconnaissance et de l’intérêt aussi parmi les gens actifs dans ces domaines spécifiques. La fourchette passe de travaux de séminaires et de bachelor d’excellence par des travaux de maîtrise jusqu’à des dissertations. Des publications scientifiques en anglais peuvent également être soumises. La période d’origine respectivement de publication est limitée aux années 2019 à 2023.

https://www.kleingarten-bund.de/de/bundesverband/BDG-Wissenschaftspreis/

Journée du jardin 2020

Journée du jardin 2020 „Les jardins familiaux – une verdure qui unifie“

Telle est en 2020 la devise de la journée du jardin qui est célébrée dans toute l’Allemagne depuis 1984, naturellement le deuxième dimanche de juin. Le coup d’envoi le 14 juin 2020 autour de la maison associative de la fédération du district de Hanovre a dû être annulé à cause de la crise du corona virus. Les autres fédérations hôtes auraient été le Braunschweig et la Basse Saxe.

Néanmoins, de nombreux jardins familiaux à travers toute l’Allemagne ouvriront leurs portes tout au long de l’année pour célébrer cet événement et donneront aux visiteurs curieux un aperçu de la vie dans les jardins. En 2020 la journée du jardin devra nous rappeler une fois de plus les nombreuses façons dont un jardin (familial) enrichit la vie.

https://www.kleingarten-bund.de/de/veranstaltungen/tag-des-gartens/

Nourrir une ville – Leicester, une étude de cas sur l'importance des jardins familiaux pour la production horticole au Royaume-Uni

Traduction en français de l’article publié dans

Science of The Total EnvironmentScience of The Total Environment
Volume 705, 25 February 2020, 135930

Feeding a city – Leicester as a case study of the importance of allotments for horticultural production in the UK

https://doi.org/10.1016/j.scitotenv.2019.135930

Get rights and content Under a Creative Commons license

 

Faits marquants

• L'agriculture urbaine fournit d'importants services éco-systémiques aux habitants des villes.
• Les jardins familiaux, aménagés sur 1,5 % des terres dans une ville, fournissent des produits frais pour 3 % de la population.
• Les rendements des cultures réalisés par des producteurs privés étaient similaires au rendement des cultures commerciales.
• La disponibilité des terres pour la culture privée non-commerciale a considérablement diminuée depuis les années 1950.
• La sécurité alimentaire urbaine pourrait être accrue en fournissant des terrains pour les jardins familiaux.

Résumé

Le processus d'urbanisation a détaché une grande partie de la population mondiale de la participation à la production alimentaire. Cependant, on constate un regain d'intérêt pour l'agriculture urbaine et les décideurs politiques reconnaissent largement sa contribution potentielle à la sécurité alimentaire. Malgré cela, il existe peu de données sur la production agricole urbaine par les petits producteurs non commerciaux. Nous combinons les données scientifiques concernant l'auto-approvisionnement des citoyens par les rendements de leurs cultures avec la cartographie des terrains et l'analyse des jardins familiaux à Leicester au Royaume-Uni basées sur le SIG pour fournir une estimation de la production des fruits et des légumes des jardins familiaux à l'échelle de la ville. En outre, nous examinons l'évolution à l'échelle de la ville de l'offre de terrains de jardins familiaux sur la production potentielle des cultures au cours du siècle dernier. La superficie moyenne des parcelles individuelles des jardins familiaux utilisés pour les cultures était de 52%. Les rendements par parcelle individuelle pour la majorité des cultures dans les jardins familiaux étaient similaires à ceux de l'horticulture commerciale britannique. Nous estimons que la production des jardins familiaux à l'échelle de la ville est supérieure à 1200 tonnes pour ce qui est des fruits et légumes, et de 200 tonnes de pommes de terre par an, ce qui équivaut à la possibilité de nourrir plus de 8500 personnes. Si les 13% de parcelles complètement incultes étaient utilisées, cela pourrait augmenter la production à plus de 1400 tonnes par an nourrissant ainsi à peu près 10.000 personnes. Cependant, cette production pourrait ne pas être située dans des zones où le besoin d'un accès accru aux fruits et légumes frais est le plus important. La contribution des jardins familiaux à l'échelle de la ville a atteint son apogée dans les années 1950, lorsque 475 hectares de terres étaient des jardins familiaux contre 97 hectares actuellement. Cela suggère un déclin de plus de 45.000 à un nombre inférieur à 10000 personnes nourries par an. Nous démontrons que les jardins familiaux urbains apportent une contribution faible, mais importante au régime alimentaire de fruits et légumes d'une ville britannique. Cependant, la poursuite de l'expansion de la population urbaine continuera d'exercer une pression croissante sur les jardins familiaux. Les décideurs politiques devraient à la fois protéger les jardins familiaux dans les villes et intégrer des terres agricoles urbaines dans les futurs développements afin d'améliorer la sécurité alimentaire locale.

Résumé graphique

Graphical abstract

Manifestations au musée des jardins familiaux de Leipzig

Suite à la crise du corona virus, des événements peuvent être annulés, veuillez vérifier les dates.

museeLe musée des jardiniers associés de Leipzig est unique au monde en tant que musée spécial d'histoire culturel avec différentes formes de présentation. L'exposition classique montre l'évolution historique des petits jardins. Les trois jardins de démonstration en revanche, donnent une impression très pratique. La situation centrale et l'emplacement authentique au milieu d'un ensemble de jardins familiaux classé, crée en outre une atmosphère particulière.
Egalement en 2020 nous vous invitons, avec un programme varié, à visiter le musée et à découvrir l'histoire des jardins familiaux.

Evénements phares de l'année 2020

• 9 Mai 16-24 h
nuit des musées à Leipzig & Halle Une nuit culturelle avec exposition, des événements créatifs et un feu de camp avec musique en direct www.museumsnacht-halle-leipzig.de

• 17 Mai 14-18 h
Journée internationale des musées et bourse de plantes Sous la devise "musée pour tous- musée pour la diversité et l'inclusion, nous ouvrons nos portes et portails. La bourse aux plantes propose de jeunes plants issus de la propre culture du musée. www.museumstag.de

• 13 Septembre 13-17 h
Journée des monuments ouverts Point fort: 11 heures Visite guidée "architecture de la banlieue Ouest de Leipzig"
www.tag-des-offenen-denkmals.de

• 19 Septembre 14-18 h
identification des variétés de pommes en coopération avec le Bundessortenamt Wurzen

• 21 Novembre 19 h
Nuit de la musique en famille Une soirée avec de la musique en direct dans une ambiance conviviale dans les salles d'exposition du musée www.notenspur.de

Pour le programme complet, veuillez consulter notre site web à l'adresse www.kleingarten-museum.de Des visites guidées peuvent également être réservées en dehors de nos heures d'ouverture habituelles.

Pratiquez tôt...,

...si vous voulez devenir maître! Par conséquent: Personne n'est trop jeune pour aimer le jardin! Emmenez vos enfants et petits-enfants avec vous dans le jardin et faites leur découvrir les secrets de la nature.

Texte: Christina Bösiger (Gartenfreund – Jardin familial 3/2020 Suisse)

Kinder1Il y a exactement 180 ans que le premier « Jardin pour enfants » a ouvert ses portes en 1840. Le nom était synonyme de programme, parce que le jardin et la nature semblaient pour l'inventeur du jardin pour enfants, Friedrich Fröbel, être l'environnement le plus important pour répondre aux exigences éducatives de la petite enfance. Ainsi, il pensait que les gens devraient passer une grande partie de leur temps libre dans la nature et dans le jardin afin de se développer idéalement. Cela est encore vrai aujourd'hui: Les enfants doivent jouer à l'air frais dans au lieu de regarder des écrans! Ils doivent bouger, grimper et être actifs. Ils doivent découvrir et explorer la nature et bien sûr s'amuser. Participer au jardinage est dans cette optique parfait – car non seulement l'activité au jardin enseigne aux petits le cycle de la vie, mais elle les aide aussi à découvrir comment et où pousse une nourriture saine. En soignant et en s'occupant des plantes, les enfants apprennent à assumer des responsabilités, à prendre des décisions et à comprendre les relations écologiques.

Plonger dans le royaume des sens !
Kinder2Creuser, presser, modeler, sentir et goûter – la découverte sensuelle est facile dans le jardin. Car pendant que les parents retournent le sol, les enfants sentent avec leurs pieds ce qu'il y a à l'intérieur. Ils courent sur des pelouses fraîchement engazonnées, sautent sur des mottes de terre dures et creusent avec leurs doigts nus dans le sol. Ca fait du bien ! Non seulement pour le développement de la personnalité, mais aussi parce qu'ils bougent et sont à l'air frais. Donnez dès le début à vos enfants leur propre parcelle de jardin ou un coin avec de grands pots où ils pourront semer, planter, couper et plus tard aussi grignoter à leur guise. La quantité de travail nécessaire à la préparation du terrain dépend, entres autres, de l'endroit où vous aménagez le carré des enfants. Si un petit coin du potager est laissé libre pour eux, le sol est généralement préparé de manière optimale. Mais si l'on veut aménager ce coin de jardin à un endroit où poussait la pelouse, il faut sortir l'herbe et ameublir le sol en profondeur. Le plus simple est d'acheter de la terre de jardin prête à l'emploi – sans tourbe bien sûr – chez un détaillant spécialisé, puis on peut tout de suite commencer à y semer et à y planter. Inspirez- vous ensemble et achetez des semences, des bulbes de fleurs, des tubercules ou des plants. Des bandes de semences spéciales rendent les semailles un jeu d'enfants. Conseil: Pour planter et creuser, désherber et arroser, les petits veulent naturellement avoir des outils de jardinage qui ressemblent à ceux des grands. Il existe une multitude de mini-pelles, râteaux, arrosoirs adaptés aux enfants et – très important – de petits gants de jardinage.

Des parfums doux en abondance
Une petite parcelle de jardin, qui sent aussi bon qu'un sac de bonbons – chaque enfant aime y fourrer son nez. Il est à peine croyable que la nature puisse offrir des odeurs sans sucre, avec lesquelles on peut rendre une parcelle d'enfants séduisante. L'auteur Rosa Wolf a décrit certaines d'entre elles dans son livre « Kinder im Garten, mehr Garten leben » publié par BLV Buchverlag :

Mélisse (melissa officinalis)  
Lorsque vous passez vos mains sur les feuilles, vous respirez immédiatement l'intense odeur de citron. La plante, qui vient du Sud de l'Europe, est vraiment peu exigeante et atteint une hauteur de 80 cm. Cependant, il faut la couper immédiatement après la floraison, sinon elle va conquérir tout le jardin avec ses semis. Le saviez-vous ? On dit que la mélisse posée sur le cœur aide à soulager les peines affectives.

La fleurée de chocolat (Cosmos atrosanguineus)
De la sombre fleur rouge-bordeaux se dégage un parfum délicieusement doux amer. Sous le soleil, elle fleurit de juin à fin octobre. Elle atteint une hauteur de 60 cm. Comme les dahlias, ses tubercules sont placés dans des pots où dans un lit chaque année après les Saints de Glaces et sont retirés avant les gelées d'automne pour les conserver à l'abri du gel. 

Plantes de gomme à mâcher (Chrysanthemum balsamita)
Sa feuille sent aussi frais que l'original Wrighley's spearmint. Dans les coins ensoleillés, cette plante vivace, de 60 cm de haut, pousse sans problème et ouvre ses petites fleurs jaunes dès le mois d'août. Séchées, les feuilles sont des marque-pages qui sentent bon. Déjà au Moyen-âge, on appréciait  son parfum frais pour les livres de cantiques. C'est pourquoi on l'appelle aussi la feuille de Marie.

Menthe (Espèces Mentha)
Selon la variété, les feuilles sentent la banane ou l'orange, le chewing gomme ou le chocolat After-Eight.

Fleurs d'ourson à gomme (Cephalophora aromatica)
Dans toutes ses parties sa petite fleur d'été sent aussi bonne que l'ours en gélatine. Vous la semez en avril. Elle atteint une hauteur de 50 cm. Les indiens l'utilisent pour teindre la laine en jaune.

entrées précédentes

mentions légales ::: contact ::: accueil ::: politique de confidentialité ::: plan du site ::: FACEBOOK facebook